Le bleuet de France est un hommage à la mémoire des anciens combattants et un symbole de solidarité envers les victimes de la guerre. Chaque 11 novembre et 8 mai, l’argent récolté grâce à la vente des fleurs de bleuet sert à financer des œuvres sociales pour les familles des victimes de la guerre et du terrorisme.

Le bleuet a été choisi pour deux raisons. La première est que dans le milieu militaire on appelait ’’les bleuets’’ les soldats de la classe 17. La seconde, est que, après la guerre, la fleur de bleuet était la seule plante qui poussait dans la terre retournée par les obus. La fleur témoignait que la vie continuait et redonnait de la couleur au paysage.

Cette œuvre caritative a été créée en 1925 par Charlotte Malleterre* puis elle a été intégrée à l’office national des anciens combattants et victimes de guerre en 1991. Pour nous, porter le bleuet de France est un acte citoyen car il est un symbole de paix et d’hommage envers les victimes décédées pour notre patrie.

Athalina et Angelica, 3eB

* En 1925, Charlotte Malleterre, fille du commandant de l’Hôtel national des Invalides et Suzanne Leenhardt, infirmière major, créent un atelier à l’Institution nationale des Invalides (INI). Les pensionnaires y confectionnent des bleuets en tissu qu’ils vendent sur la voie publique, un moyen de leur fournir une occupation et une source de revenus

Le bleuet
Le bleuet